« Il ne m’a pas manqué grand-chose, et je suis tombé sur un grand Steve Chainel aujourd’hui ». Francis Mourey, redescendu au rang amateurs au sein du club de Valdahon, a caressé le rêve d’un dixième titre national élite hommes dans le Morbihan. « Quand Steve a accéléré je me demandais si mes adversaires bluffaient ou pas », expliquait-il. « Le cross c’est une heure de course c’est long et court à la fois, et il faut prendre les décisions vite et les bonnes. J’ai peut-être un peu trop attendu aujourd’hui. Il aurait fallu peut-être que je réagisse un tour avant, mais bon ». Le parcours gras et dur a aussi été un avantage pour le Franc-Comtois. « Ce type de circuit j’adore, et tous les ans je cours le championnat de France comme si je ne l’avais pas gagné. C’était mon 21e championnat de France, et je suis monté onze sur ce chiffre sur le podium. Je vais revenir l’an prochain, car normalement les France auront lieu chez moi, à Besançon et la boucle sera peut-être bouclée ».

 

 

Hervé Bombrun