Cyclo-cross – Championnats de France – Quelneuc Carentoir – Élite femmes – Caroline Mani

Cyclo-cross – Championnats de France – Quelneuc Carentoir – Élite femmes – Caroline Mani

Caroline Mani a cédé son maillot de Championne de France, mais elle n’était pas dépitée après la course de Quelneuc-Carentoir. « Pauline était au-dessus du lot aujourd’hui, indiquait-elle sobrement en salle de presse. Il n’y a pas de honte à s’incliner face à une athlète telle que Pauline. Elle a fait les écarts d’entrée, et moi de de toute manière je n’étais pas favorite au départ ».

 

Ayant subi une crevaison dans le dernier tour, Caroline Mani a même été à la lutte face à Marlène Petit afin de préserver la deuxième place. « Je l’ai préservée au métier », dit-elle encore. « Je vais devoir coller des boyaux cette semaine, car hier aussi j’ai crevé. Ma fin de course a été stressante ». Mais l’argent a été préservé, le métal, en tout cas, car pour le reste Caroline Mani a fait un état un peu difficile de son existence. « Le cyclo-cross progresse d’année en année chez les filles, notait-elle encore, mais nous avons de moins en moins de moyens nous les athlètes. Pendant de nombreux mois la question de disputer une nouvelle saison s’est posée, et en février je vais rédiger un CV afin de chercher un travail, je ne sais pas de quoi sera fait 2018 pour la suite de ma carrière sportive ».

 

En attendant, Caroline Mani va préparer le mondial de Valkenburg avec envie et passion, comme toujours. « Il y a dix filles qui domine le niveau international dans notre discipline, et si on peut faire une course d’équipe avec Pauline afin d’essayer d’aller chercher la victoire, on ne va pas s’en priver. Ce serait bien de gagner le mondial par Pauline interposée. » Le challenge en tout cas est lancé.

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo – FFC Patrick Pichon