Attaque placée, attaque gagnante ! Eddy Finé a joué parfaitement le coup, comme le lui avait demandé le comité Rhône-Alpes, Cyril Bessy, ex-pro chez Sojasun et Cofidis, lequel encadrait les coureurs de ce comité en binôme en compagnie de Cyrille Garel, grand bénévole au service de notre sport. « On avait dit à nos coureurs d’attendre au maximum, de faire l’effort dans le final de l’épreuve. Que c’est là que cela allait se jouer. » Bien vu, et Eddy Finé a su appliquer à la lettre les consignes au point des donner des « frissons », à tout le staff Rhône-Alpin quand il a franchi la ligne d’arrivée à Pont-Château.

« Je n’ai pas pris un bon départ, déclarait pour sa part, le nouveau champion de France juniors de cyclo-cross. Je ne suis pas parvenu durant quasi toute la course à me « placer ». Je ne l’ai fait qu’au moment où la se jouait vraiment. »

A deux tours de la fin, en effet, le sociétaire de Charvieu Chavagnieux IC, est dans un premier temps revenu sur Tanguy Turgis (Ile-de-France) qui ouvrait la course, puis l’a déposé, et a ensuite filé devant sans que personne ne puisse le revoir ! Même si cette victoire il l’a obtenue sur le fil face à Émile Canal (Franche-Comté) et Alexis Bourmaud (Pays-de-la-Loire). « Il y avait beaucoup de coureurs qui pouvaient prétendre à la victoire, poursuivait l’Isérois, et moi sur les premiers tours de course je n’étais pas trop top. Cette épreuve n’était pas facile à gérer, et j’ai fait le choix d’attendre. Cela a été payant. Quand j’attaque de toute manière c’était le moment ou jamais ! Après tout s’est passé en accéléré. »

 

Émile Canal « Au moins une sélection Équipe de France »

 

Et surtout Finé a tenu bon, malgré le retour du duo Canal, Émile, et Alexis Bourmaud qui est venu mourir sur ses talons. « Je n’ai pas fait une super saison de cyclo-cross, disait le Franc-Comtois, frère cadet de Fabien. J’ai changé mon entraînement pendant les vacances de fin d’année, et je suis allé rouler avec Fabien. Cela m’a fait le plus grand bien. Mon but était de faire un podium ici, car j’aimerai au moins une fois obtenir cet hiver une sélection en Équipe de France de cyclo-cross, et ce qui serait super ce serait qu’elle tombe pour le mondial de Tabor. » Une même ambition animait Alexis Bourmaud. « J’ai bien évolué cet hiver en cyclo-cross, et mon but était de terminer moi aussi sur le podium ici, disait le coureur du Pays-de-la-Loire. L’objectif était de me qualifier pour le mondial de cyclo-cross juniors en République Tchèque fin janvier, enfin j’espère que ce sera le cas. Et si je suis dans la sélection, mon but sera de faire la meilleure performance possible afin de représenter au mieux notre nation. » Belles paroles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun