David Menut, néo-pro au sein de l’équipe Auber 93, disputera dimanche à Pont Chateau son dix-septième cyclo-cross, depuis le 19 octobre. « J’ai repris à cette date, dit-il à France Cyclisme, mais par une épreuve régionale. Durant tout ce mois, je le considère comme de l’entraînement d’ailleurs, une sorte de mise en route. J’ai repris vraiment sérieusement au mois de novembre. » Sérieux, appliqué le coureur de Stéphane Javalet et Stéphane Gaudry, a d’ailleurs mis du cœur à l’ouvrage puisque sa moisson de succès dans les labours se chiffre à dix succès. « Mais dans ces victoires, il y en a pas mal de niveau régional, ajoute-t-il avec sa modestie coutumière, et deux ou trois ou il y avait un peu de monde au départ. »

Dimanche, il s’alignera au départ de son tout premier championnat de France élites hommes, sur le circuit de Coët Roëz de Pont Chateau. « Si je fais un podium, je serais très satisfait, exprime-t-il encore. Je fais troisième lors de la deuxième manche de Coupe de France à Sisteron, puis à Lanarvilly lors de la finale, j’effectue un tour devant, mais malheureusement sur la fin de course je suis victime d’un incident mécanique, ce qui me fait perdre bon nombre de places. »

Une course à oublier ? Pas complétement, car elle lui aura permis d’ouvrir la route quelques minutes durant devant le duo Mourey-Venturini. Un coup de projecteur qui pourrait l’inciter à pousser sa saison hivernale jusqu’aux championnats du Monde de Tabor. « J’ai vu avec Stéphane Javalet et Stéphane Gaudry, si je suis sélectionné en Équipe de France, fin janvier, pour le mondial en République Tchèque, j’y vais, indique ce coureur issu du comité du Limousin. La manche de Lanarvilly m’a en effet un peu « reboosté ». Si je vais aux mondial, j’enchaîne ensuite avec l’Étoile de Bessèges, si je ne fais pas le mondial je coupe de suite au soir du championnat de France de Pont Château. En tout cas, j’ai hâte de faire mes débuts chez les pros au sein de l’équipe continentale Auber93. J’ai envie d’apprendre, découvrir les épreuves de début de saison, la Coupe de France. Faire mes gammes et mon boulot au sein de l’équipe, progresser et pourquoi pas me montrer et faire quelque chose sur certaines épreuves si je ne suis pas mal. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun