Antoine Benoist laisse éclater sa joie à l’arrivée des Championnats de France Espoirs de cyclo-cross disputés à Besançon sur le parcours de la Malcombe.
Crédit photo: FFC-Patrick Pichon

Champion de France Espoirs 2019, Antoine Benoist, de l’équipe Chazal-Canyon, a tenu à dédier son titre à son papa actuellement hospitalisé

 

France Cyclisme: Antoine tu étais favori de ce France en Espoirs, et tu as conduit ta course de la sorte…

Antoine Benoist: « Favori, oui, parce que j’ai remporté les deux dernières manches de Coupe de France, à Pierric et Flamanville, mais une course d’un jour reste toujours aléatoire. C’est la raison pour laquelle j’ai tenu à prendre un bon départ, tout en veillant à être propre, à prendre les bonnes trajectoires. Je suis heureux de ce succès, car ma maman et mon papa n’étaient pas présents sur ce Championnat de France. Mon papa est hospitalisé depuis le début de la semaine.

 

FC: Son absence en quelque sorte t’a-t-elle donné un surcroit de force ?

AB: « J’avoue avoir mal dormi toute la semaine précédent Besançon, du fait de mon papa. C’est aussi la raison pour laquelle j’ai littéralement craqué après l’arrivée de ces France. ce qui m’a porté c’est le soutien de ma famille, des mes proches, et du team Chazal Canyon. Sans eux, je n’y parvenais pas. J’ai pensé toute la course à mon père en fait, et c’est lui qui m’a procuré un surcroit de force aujourd’hui. »

 

FC: Tu a été effectivement très fort

AB: « Mon oncle me donnait les écarts. Il était posté au départ de la course avant la route, et il m’a dit de suite que j’avais fait un écart, que je devais continuer à prendre de belles trajectoires, à être propre. Je pense qu’ici j’ai sorti la course de la saison. Mais j’ai fait  vraiment de gros sacrifices ces deux dernières semaines afin de parvenir à résultat, et décrocher ce maillot de Champion de France ».

Hervé Bombrun