MANI7_1

Cinq ans après !

 

Caroline Mani a retrouvé le maillot tricolore que Pauline Ferrand-Prévot n’a pu défendre en raison d’une blessure survenue cet hiver. Installée cinq ans aux USA, au Colorado très exactement, la Franc-Comtoise, Mani qui est née à Besançon, et réside quand elle est en France, à un kilomètre cinq du site de la Malcombe, a en tout cas jamais laissé planer le moindre doute quant à l’issue des France 2016.

 

Elle voulait plus que tout ce 3e titre, elle est allée le chercher avec la manière.

 

«J’étais favorite sur le papier mais ce n’est pas pour cela que l’on gagne forcément, indiquait-elle. Mais le France était mon objectif principal, j’ai en effet réalisé un bon mois de décembre (2e à Namur, 5e à Zolder, victoire sur la finale de la Coupe de France de Flamanville).

 

 

 

Ici, c’est fort de gagner car j’étais devant ma famille, mes amis. Mais j’étais une pile avant la course. J’avais un compte à rebours sur mon téléphone pour les jours, les heures et les minutes. Je pense avoir passé un cap cet hiver, le seul souci c’est que j’ai tapé un piquet, et que je ne peux plus bouger le pouce. J’espère que je n’ai rien de cassée ». Car la saison « Européenne » de la Championne de France 2016 n’est pas achevée. Il lui reste encore « trois étapes » et non des moindres, avant de repartir pour Colorado Springs, Lignières en Berry, manche de Coupe du Monde en France, la semaine prochaine, Hooghereide, et Zolder. « Avec pourquoi pas l’ambition d’aller décrocher un petit quelque chose là-bas, comme un podium ».


Hervé Bombrun