Retraité des pelotons professionnels depuis un an, Sandy Casar qui a porté pendant toute sa carrière le maillot de la Française des Jeux, a fait ce qu’il a dit au moment de raccrocher : disputer des épreuves de cyclo-cross cet hiver. Son souhait était de retourner à la base du cyclisme, dans la peau d’un simple amateur, et le vainqueur de trois étapes du Tour de France, 2ème de Paris-Nice 2002 et 6ème du Tour d’Italie, a tenu parole.« J’ai recommencé les cyclo-cross depuis le mois de septembre, dit-il à ffc.fr, et ce tous les week-ends. J’ai déjà fait deux fois deuxième, mais c’est dur car je n’ai pas fait de route pendant une saison entière, et je le ressens. Je ne prends pas trop de risques non plus, car je recommence à être un peu embêté par mon dos. » Malgré tout, Sandy sera ce week-end au départ des Championnats Régionaux de Normandie, à Flamanville, « épreuve qui avait accueilli l’an passé la finale du challenge « La France Cycliste » de cyclo-cross. J’avais terminé loin aux environs de la trente-cinquième place. Le parcours me plait, la première année que cette compétition a été organisée, je m’étais classé troisième.Je me rappelle c’est Arnold Jeannesson qui avait gagné. Là, ce week-end, je pense faire entre cinquième et sixième, car plusieurs coureurs sont largement au-dessus de moi. J’avais aussi envisagé l’hypothèse l’an passé de disputer les France, mais je ne le ferai pas. Je vais stopper mon activité cyclo-cross à la fin du mois. Je n’arrive pas trop à faire des heures et des heures d’entraînement, je ne dépasse pas les deux heures de vélo maintenant, et c’est souvent en mode promenade », explique le sociétaire du VC Pacy-sur-Eure, qui fera sur le plan professionnel, « sans doute un an de plus avec ASO, car pour ma reconversion j’ai plein d’idées mais c’est dur à les mettre en place. J’ai envie de certaines choses, mais je n’ai pas toutes les cartes en main, on n’est pas toujours décisionnaire », précise-t-il avant de revenir au cross.« J’avais toujours dit que je ferai une dernière saison en cross après ma carrière chez les pros, je le fais pour moi, sans rechercher des résultats. » Juste pour le plaisir en somme ! Bravo.Hervé Bombrun