Sane Cant est enfin sacrée Championne du Monde, et Marianne Vos a marqué à Bellevaux son grand retour au premier plan, ce qui forcément peut et va donner des idées à son ancienne coéquipière, Pauline Ferrand-Prévot.

 

Le retour au premier plan de la Hollandaise est une fois de plus la preuve qu’une championne ne « meurt jamais ».

 

 

Médaillée d’argent l’an passé à Zolder, Caroline Mani n’a pu renouveler cet exploit, sa saison 2017 ne ressemblant en aucun point à sa devancière sur le plan international, et ceci à cause de soucis extra-sportifs. « C’est une saison difficile, disait la Franc-Comtoise, 12e au Luxembourg. Je suis mentalement fatiguée, physiquement je ne suis pas top et usée par pas mal de choses ! Ce n’est pas évident, je suis au mondial et dégoûtée.  Dommage car j’étais dans le coup en début de saison au niveau international avec des podiums en Coupe du Monde, et là pas. »

 

Les tricolores ont réalisé un tir groupé au Luxembourg, avec Marlène Petit, 14e. « Je chute en début de course, et je me suis dit cela commence bien, et en fin de course je n’étais super aérienne, pas pu remonter plus. Avant j’étais déçue de faire dans le top 20 à l’international, là je le suis en étant dans le top 15. Je sens en plus que j’ai progressé. »

 

« Moi, ici, je n’avais pas d’objectifs, rapportait Lucie Chainel, 16e, j’étais ici pour me faire plaisir uniquement. Je vais récupérer de la saison, et repartir sur la suivante. Il y avait une superbe ambiance, c’est un circuit qui demande d’être lucide et concentrée, et on se fait plaisir sur un tel parcours ».

 

 

Hervé Bombrun