Dixième à Cholet-Pays de la Loire, leader au classement général provisoire de la Coupe de France Espoirs dames, et troisième au classement élites, Eugénie Duval va étrenner ce week-end à l’occasion du Troféo Binda, première manche de la Coupe du Monde dames 2014, sa toute première cape en Équipe de France élites.

 

« Cholet n’est pas ma meilleure place sur une manche de Coupe de France, indique à ffc.fr dépêches La France, la jeune Normande, dans la mesure où l’an passé je m’étais classée huitième dans la Vienne, mais ma performance de ce week-end à plus de valeur à mes yeux car c’était une course donnant des points UCI ».

 

La valeur de sa performance n’a pas échappé d’ailleurs à Sandrine Guironnet, entraîneur national des dames, qui l’a donc intégrée au groupe qui disputera la première manche de Coupe du Monde 2014, sous le maillot tricolore.

 

« Je voulais passer un cap cette année, et être sélectionnée en Équipe de France Espoirs-Élites, déclare encore Eugénie, élève en deuxième année de Staps. J’avais connu l’équipe de France en juniors, avec notamment une sélection pour les championnats du Monde contre-la-montre, et je voulais vraiment retrouver ce groupe. Cette première sélection me fait plaisir, et on va voir comment cela va se passer. Je vais en Italie dans l’intention de découvrir le niveau international. J’ai eu un aperçu déjà dimanche, mais là je pense que ce sera encore un cran au-dessus. J’y vais de toute manière dans le but d’apprendre, pour donner le meilleur de moi-même et on verra bien le résultat au final », conclut la jeune sœur de Julien Duval, professionnel au sein de l’équipe continentale Roubaix Lille Métropole.

 

Hervé Bombrun