La première manche de cette nouvelle Coupe de France aura lieu à Lyon sur le site historique de la Sarra.

 

Étant donné le contexte expérimental et hyper novateur de cette première Coupe de France de Descente Sprint, les organisateurs de cette compétition ont décidé d’offrir la possibilité à 100 descendeurs amateurs, non titulaires de licences « compétition », de participer à cet événement en catégorie « Promo Sport », sur une épreuve parallèle à la Coupe de France.

 

Dans le cadre prestigieux de la Coupe de France, tous les riders adeptes de la descente et du slopestyle pourront participer à la Descente Sprint en étant titulaires de toutes autres licences fédérales (ex : Pass’Cyclisme) ou en contractant une licence « carte à la journée » (avec présentation d’un certificat médical).

 

Les 100 premiers inscrits seront retenus.

 

Vous pouvez vous inscrire dès aujourd’hui sur le site de l’événement (http://www.avalanchecup.com), via l’onglet Engage-sports.

 

 

 

 


Cette nouvelle va ravir nombre d’adeptes du VTT alpin qui auront à cœur de participer à cette compétition d’exception et d’emprunter le parcours des spécialistes. Le nouveau tracé de Lyon la Sarra correspondra idéalement à leurs attentes, la piste étant jugée rapide, cassante, aérienne et spectaculaire.

 

Les organisateurs ont fait le choix de proposer aux pilotes une piste avec des sauts impressionnants en transfert et des pierriers qui impliqueront des choix techniques forts afin de garder la trajectoire la plus rapide.

 

Les runs s’enchaineront rapidement, sans temps mort et donneront lieu à un véritable spectacle sur toute la durée de l’événement, du samedi matin au dimanche soir.

 

Pour rappel, le programme de l’épreuve et le règlement spécifique de cette compétition seront totalement novateurs.

 

Cette première DH (downhill) Sprint promet d’être une réussite populaire puisqu’elle permettra notamment aux descendeurs de retrouver un public nombreux de passionnés.

 

A l’avenir, cette DH Sprint pourrait susciter de réelles vocations, ce qui permettrait à la FFC d’ouvrir la saison nationale de VTT, sur tout le territoire, dès le début du printemps.