En lançant, à travers les Missyclettes, un signal de ralliement à toutes les femmes qui font du vélo, la FFC démontre sa volonté forte d’activer, de manière large, son plan de féminisation.

 

En effet, c’est pour faire partager son expertise et ses valeurs liées au cyclisme, qui ne se limitent pas à la pratique en compétition, que cette communauté a été initiée. Elle se veut le symbole d’une continuité entre toutes les cyclistes de quelque niveau, âge, condition que ce soit.

 

Aussi, la FFC regrette que son communiqué présentant les Missyclettes ait pu être interprété sous un angle sexiste. Cela va à l’encontre du message porté par la FFC et de son engagement dans le plan de féminisation. Si certaines ont vu dans le contenu du communiqué des maladresses, la FFC le regrette et tient à leur redire la sincérité de son engagement.

 

Ainsi, la Fédération continuera à agir avec détermination et conviction pour la féminisation de son sport, à travers la mobilisation d’un public élargi de pratiquantes.