Le Polo-Vélo est une discipline où deux équipes de 5 joueurs, sur un vélo (même le gardien de but), vont s’affronter au cours d’un match de deux périodes de 30 minutes. Chaque équipe tente de marquer un maximum de buts à son adversaire sur un terrain dont les dimensions sont proches de celles d’un terrain de football. Seul l’arbitre est à pied.

 

Le Hardcourt Bike Polo, quant à lui, est une déclinaison urbaine du Polo-Vélo sur herbe. Il se pratique sur terrain dur, le plus souvent sur du bitume. Munis d’un vélo et d’un maillet, les joueurs s’affrontent dans des matchs de 3 contre 3 sur un terrain clôturé (15 m x 35 m), où l’objectif est de marquer 5 buts le plus rapidement possible.

 

Les premiers pas de ce sport collectif se situent en amont des années 1900. Une apparition de la discipline est repérée lors des jeux olympiques de Londres en 1908.

En France, une démonstration a même eu lieu le 29 mai 1898 dans le célèbre cabaret du Moulin Rouge à Paris.

 

Après des premiers pas difficiles, l’envol populaire de ce nouveau sport se situe autour des années 1930.

 

Les clubs précurseurs émergent de la région parisienne et très vite, la discipline s’étend dans d’autres régions.

 

La passion contamine de nombreux départements comme la Normandie, l’Aquitaine, en Midi-Pyrénées, et plus au sud, dans le Gard. Des championnats de France, ainsi que d’autres compétitions, s’organisent : Championnat de Paris, Coupe de la Seine, Challenge Karl Marx…

 

Après avoir connu une certaine notoriété, le Polo-Vélo se pratique aujourd’hui essentiellement en Normandie, en Aquitaine, en région Centre ainsi qu’en île de France où se déroulent de nombreux tournois.

 

Sur le territoire Francilien, il convient d’ailleurs de mettre en avant le travail remarquable et l’implication de Monsieur Alain Derly dans le cadre du développement de cette discipline.

Pour cela, la Commission Polo-Vélo et les organisateurs mettent en place des rencontres avec les médias, organisent des démonstrations en préambule d’événements sportifs.

 

Ce sport collectif mérite d’être reconnu pour sa technique et sa spectacularité.

 

Sur un versant plus officiel, l’organisation de ces compétitions peut être confiée à des organisateurs dont les régions ne sont historiquement pas habituées à cette discipline. C’est ainsi que le Polo-Vélo s’est exporté, ces dernières années, à Saint-Amand-Monrond, à Rebrechien, à Saint-Omer, à Sarzeau ou encore à Tilly-sur-Seules.

 

News #21 - CDF polo-vélo 2015 - photo2 

 

 

News #21 - CDF polo-vélo 2015 - photo5Les 20 et 21 juin derniers, Deauville recevait le monde des poloïstes dans le cadre du 70ème anniversaire du Vélo Club de Trouville-Deauville. Marcel Courieut, l’organisateur de ce Championnat de France, se montrait satisfait et conquis au même titre que le nombreux public, les partenaires et les élus locaux présents sur l’événement.

 

Côté sportif, le suspense a régné tout au long de la partie avec des gestes techniques d’une infinie pureté et d’une adresse digne des écoles de cirque. A l’issue d’une partie exceptionnelle, les heureux élus seront les joueurs de la Frileuse de Sanvic (Le Havre) qui récupèrent le paletot tricolore après quelques années de disette.

 

Après une défaite 6-5 face à leurs voisins hauts-normands, le Polo-Vélo Varengevillais empoche le titre de Vice-champion de France.

 

Au début du mois d’octobre, les positions sur le podium se sont inversées entre les deux clubs puisque les Pédales Varengevillaises ont remporté la troisième et dernière manche de la Coupe d’Europe, et ont ainsi conservé leur titre devant la Frileuse de Sanvic.

 

L’équipe de Pessac (Aquitaine) monte sur la troisième marche du podium et remporte la médaille de bronze. La 4ème place revenant à l’équipe de Rebrechien (région Centre).

 

Alex LESCA – Président de la Commission Nationale de Polo-Vélo

 

 

CREDIT PHOTOS : Pierre BERTON O/F Sarzeau – prises à l’occasion du Championnat de France de Polo-Vélo 2013.