La manche de Super cross qui se déroulait ce week-end à Berlin marquait pour le BMX l’ouverture des quotas Olympiques pour les Jeux de Rio en 2016. « L’Équipe de France, déclare à ffc.fr dépêches La France Cycliste, Julien Sastre, entraîneur national de la discipline, un visage combatif, à l’image de Joris Daudet et Manon Valentino qui sont parvenus à accrocher deux belles troisièmes places. Manon a été dans le rythme de la course très vite, on a senti qu’elle pouvait faire quelque chose. Elle a effectué un très bon start en finale, a été en tête quasiment sur la première bosse devant Caroline Buchanan et Mariana Pajon, la championne du Monde et championne Olympique. Manon est forte physiquement, mais on sent qu’elle a besoin d’entraînement technique, d’encadrement à ce niveau-là car sa marge de progression à ce niveau-là est grande. »
Pour ce qui est de Joris Daudet, le pilote français « exilé » sportivement aux USA, a confirmé en Allemagne ses deux premières manches de Super cross à Manchester et Papendal, « où il avait déjà rentré deux finales ». « Il s’est longtemps battu pour la deuxième place, mais sur cette piste il était très difficile de doubler. Joris était fort techniquement, mais il ne pouvait doubler. Strombergs était lui aussi très fort. Il était même au-dessus du lot ce week-end. Mais Joris montre qu’il monte en puissance, ajoute Julien Sastre. Il se lâche de plus en plus courses après courses. Il peut en plus continuer à monter en puissance, car il a de la marge. »
La mention spéciale du week-end revient à Magalie Pottier qui reprenait contact avec les pistes « au format Olympique. Elle s’est en plutôt bien sortie, analyse l’entraîneur de l’Équipe de France. Au niveau technique et mental, elle connaît le chemin qui va à la performance, une fois qu’elle aura retrouvé sa condition physique ça va le faire sans problèmes. »

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste