Franck Cassano est un président de club entrepreneur et surtout qui apprécie le BMX dans tout ce qu’il représente. Il n’y a pas de distinction à ses yeux entre la race et le Street Park. Les deux sont du BMX et peuvent amener des licenciés vers l’une ou l’autre des deux activités que peut offrir cette discipline.

 

Président du club du BRST, il est l’organisateur depuis neuf ans du WinterRouleÀ3. « Le club existe depuis 33 ans, rappelle Franck. Il s’appelait au début le bicross club de Troyes. Nous avons eu une piste dès 1988, et en 2014 nous avons même organisé une manche de Coupe de France de BMX race ».
Le club a ensuite en 1996 intégré les disciplines de glisse urbaine c’est la raison pour laquelle il est maintenant le BMX Roller Skate de Troyes. « Nous avons organisé depuis 9 ans donc notre épreuve de BMX Street Park, et comme nous sommes affiliés à la FFC chaque année nous avons inscrit cette manifestation au calendrier régional du comité Grand Est ».

 

Le Street Park est donc une discipline qui parle à Franck Cassano et son club. Il est d’ailleurs l’une des grandes cheville ouvrières de la Coupe de France 2017, avec deux manches organisée par son club, ou le concours technique de celui-ci, celle de Strasbourg et donc la finale de Saint Julien-Les-Villas. « Nous avons proposé notre savoir-faire à nos amis de Strasbourg. Je suis le gérant de la société Hoverall et c’est nous qui avons fait les modules de Strasbourg et ceux d’ici également ». Organiser de telles épreuves demande du temps et des hommes. « 40 bénévoles oeuvrent ici en amont et durant la compétition, et je tiens à les remercier pour leur implication », souligne encore Franck Cassano. « Je veux aussi mettre en exergue le travail effectué par Mattéo qui est sur l’organisation de cette épreuve depuis le mois de mars. » Un contest qui a nécessité la pause de 800 mètres carré de plancher et trois semi-remorques pour acheminer les modules. Le tout pour le bonheur des riders hommes et femmes qui disputent cette finale.

 

 

Hervé Bombrun