INNAUGURATION1_1_1Le stadium de BMX de Saint Quentin-en-Yvelines, pièce maîtres du Centre National du Cyclisme, tout comme le vélodrome National, a été inauguré cet après-midi.

 

Une infrastructure dédiée au haut-niveau, mais aussi accessible à la pratique pour tous, qui pourrait accueillir les Jeux Olympiques de 2024 si la France venait à obtenir l’organisation de cet événement.

 

« Nous avons beaucoup de plaisir à inaugurer la nouvelle piste du stadium de BMX, a indiqué David Lappartient, président de la Fédération Française de Cyclisme. Nous avons amélioré la première existante, car nous nous sommes aperçus que certaines parties devaient évoluer, notamment en raison d’un caractère dangereux dans certaines parties. Certaines lignes droites ont été redessinées, les concepteurs de cette nouvelle piste lui ont donné plus de nervosité, le côté technique est encore renforcé. Ici, les athlètes disposent d’outil d’entraînement de très haut-niveau avec une butte de départ à huit mètres, au format Olympique, qui leur permettra d’aller chercher, je leur souhaite, l’or à Rio. Je tiens également à remercier Vélopolis, les collectivités et l’état qui nous ont aidés à modifier la piste du stadium de BMX, et notamment la CASQY qui sait quand on lui demande de répondre aux attentes de nos athlètes, avec une magnifique piste et désormais un magnifique stadium de BMX ».

 

Michel Laugier : « Accueillir les JO 2024 »

 

Président de la CASQY et maire de Montigny-le-Bretonneux, Michel Laugier, a lui apprécié le nouveau tracé de cette piste de BMX.

 

«Nous sommes à l’écoute des athlètes, de la FFC, de leur demande.

 

Nous étions associés à la candidature de Paris 2012 pour les Jeux, et nous avions été les derniers à rejoindre le mouvement, et nous avons été les seuls servis en matière d’équipement. Nous n’avons pas eu les Jeux de 2012, mais nous espérons très fort avoir ceux de 2024, le souhait c’est que nous soyons, nous, la CASQY, dans la voiture Olymique avec la France à cette date, avec le Vélodrome et le Stadium BMX. » Un souhait partagé par Pierre Bedier, président du Conseil départemental des Yvelines. « Nous espérons tous que la France soient choisie pour cette aventure Olympique, et par la même occasion le Vélodrome National et le Stadium de BMX de Saint Quentin-en-Yvelines ». Un projet de candidature de la France auquel s’est associé la Région Ile-de-France, comme l’a rappelé Sandrine Grandgambe, « Il y a ici une infrastructure d’excellence que nous avons soutenu financièrement à hauteur de 13 millions d’euros, mais aussi l’opportunité de pratiquer et de s’initier à ce deux types de sport, ce qui permet et c’est axe important pour nous aux Saint Quentinois de s’approprier ses lieux ».

 

« Ce Stadium, indiquait pour sa part, Jean-Claude Leullier, président de Vélopoolis, société qui gère le vélodrome et le stadium de BMX, » est un équipement comme le vélodrome aux normes internationales, ce qui nous permettra d’organiser dessus des épreuves de très haut-niveau, mais aussi, ce qui est le cas depuis quelques mois, d’accueillir les athlètes de la FFC d’aujourd’hui et ceux de demain, de les former et de les amener au plus haut-niveau. Je suis heureux et fier que Vélopolis possède des installations d’un tel niveau, d’une telle dimension ».

 

 

France Cyclisme