JORIS-DAUDET10_1Champion du Monde du Tour chrono en 2015, à Zolder, Joris Daudet a confirmé lors de l’entame des Jeux de Rio qu’il était l’un des hommes les plus rapides sur le tour de piste. Il a mis à sa mesure des pilotes tels que Graf, Willoughby, sans compter les Fields ou autres Strombergs.

C’est la preuve que Joris qui est le pilote le plus technique du plateau international compte aujourd’hui aussi parmi les plus physiques au monde. Il a pris la « caisse » le pilote du Stade Bordelais, et ce n’est pas sans rapport avec ses saisons passées aux Etats-Unis. On ne gagne pas le championnat US de BMX comme cela par hasard, pas plus que l’on est double champion du Monde de se discipline (2011, 2016). Mais Joris connaît bien, maintenant les Jeux après son expérience de Londres, pour verser dans un optimisme béat avant l’heure des combats.

 

« Un bon tour on sait que ce n’est pas aujourd’hui qu’il faut gagner, je vais donc ce suite me reconcentrer sur la suite. C’est bien, c’est toujours mieux de débuter les Jeux de la sorte. Je me sens bien, je me sens en forme. La piste est bien, il y avait un peu de vent de temps en temps, c’est un peu différent à chaque tour mais cela se passe bien pour le moment ». Interrogé sur le fait qu’il était le favori de cette course, Joris a préféré mettre ce statut sur les épaules « massives » du Letton Maris Strombergs. « Je ne suis pas vraiment dans la peau du favori, le double Champion Olympique de BMX a, je pense, un peu plus de pression que moi. Moi j’ai tout à gagner, je ferai mon maximum car je me sens bien ». Sur le plan mental aussi, Joris a bien grandi en l’espace de quatre (riches) années.

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon – Plus de photos