Membre du Pôle Olympique de Saint Quentin-en-Yvelines depuis deux saisons, Romain Mayet n’a pas donné à son corps défendant un premier aperçu de ses (grandes) possibilités que cette saison, et encore en pointillés. La faute à une blessure en début de saison – fracture de l’épaule- laquelle a tronquée en grande partie son année 2017… mais, toutefois, en l’espace de seulement quelques semaines, Romain Mayet a su marquer les esprits et réaliser des performances qui comptent, à commencer « par cette troisième place obtenue lors du Championnat de France élite hommes disputé sur la place des Quinconces de Bordeaux. « Je n’ai pu disputer beaucoup de manches de la Coupe de France cette année, explique le pilote du Team Drôme BMX, ni même les manches Europe, ou les manches de Supercross Coupe du Monde épreuves pour lesquelles j’étais sélectionné avec l’équipe de France pourtant. Et comme je n’ai pas participé aux Coupes du Monde, je n’ai pas pu non plus m’aligner au départ des Championnats du Monde aux USA ». Les States il les a vus, toutefois en allant disputer une semaine de compétition sur ce continent. « J’ai fait demi-finale en série A (NDLR : avec les pros) », mentionne le jeune pilote de la Réunion, qui est venu pour progresser dans son sport en métropole à l’âge de 15 ans. Inutile de préciser que ce choix de carrière effectué six ans après avoir débuté dans le BMX n’a qu’un but : être couronné de réussite. Une possibilité qui lui est offerte avec le Pôle Olympique de Saint Quentin-en-Yvelines. « J’espère briller sur les Coupes du Monde, aux Championnats de France, d’Europe et Monde en 2018, dit encore Romain. Ce qui est bien à « SQY » c’est que l’on est un groupe de plusieurs pilotes à l’entraînement au quotidien. On se pousse les uns les autres. On fait aussi de supers entraînements avec Mikaël Viollain, le site est top, tout comme les infrastructures mises à notre disposition. Il y a un encadrement, un suivi. On peut s’entraîner même quand il pleut du fait que la piste est couverte par un toit. J’ai vraiment le sentiment d’avoir progressé dans de nombreux domaines depuis que je suis à Saint Quentin-en-Yvelines ».

 

 

Hervé Bombrun