Axelle Étienne utilise peu de mots, mais souvent c’est son regard, son expression et son sourire qui expriment le mieux ce qu’elle veut communiquer. Quand elle s’illumine c’est qu’elle aime tout simplement, ce qui est le cas du trophée des nations et de  l’Indoor de Saint-Étienne, rendez-vous qui compte pour la sociétaire de Lempdes BMX Auvergne. « Ce sont des courses qui se disputent toujours sur une belle piste, dans une superbe ambiance. C’est toujours cool de venir rouler ici. Et puis c’est la dernière compétition de la saison. J’adorais quand j’étais petite venir rouler ici, et aujourd’hui encore j’éprouve le même type de plaisir », indique la Championne de France élite de BMX 2017.

Opérée récemment de la cheville gauche, « on m’a retiré les plaques et vis que l’on m’avait posé suite à ma chute en 2016 », Axelle a profité de cette dernière joute de l’année pour poser le bilan de sa saison écoulée. « cela a été une bonne saison, note-t-elle, toujours avec ce sourire qui illumine son visage. Je suis très contente. J’ai pu disputer tous les Championnats pour ma première saison parmi les élite. C’est très satisfaisant pour moi, d’autant que pour mes tout premiers Championnats du Monde « chez les grandes » je me suis classée 5e » Le podium est donc en vue pour les prochaines années. C’est le but affiché. « J’aimerais parvenir dès 2018 à faire des podiums sur tous les Championnats et continuer à m’amuser et progresser ». Deux clés qui amènent à la réussite, car sans plaisir par de performances. « Mon but est d’essayer de gagner les deux places qui m’ont manqué cette année au Etats-Unis pour investir le podium. Je sais aussi que la concurrence est rude avec Mariana Pajon, Alise Post, Stéphany Hernandez et d’autres. » Mais Axelle si elle respecte ses adversaires sait aussi qu’elle peut faire partie de ces tops athlètes femmes en BMX. Son passé chez les juniors plaide pour elle, tout comme le début de sillon qu’elle a tracé chez les élite femmes.

 

 

Hervé Bombrun