Le 13 octobre marquera définitivement l’histoire du BMX FreeStylePark toute jeune discipline intégrée à la Fédération Française de Cyclisme, avec le succès de Anthony Jeanjean, pilote du club Passion BMX, à l’occasion du tout premier Championnat d’Europe. Le moment était historique, pour l’équipe de France, ce rider, et l’émotion vive, au moment où retentissait la Marseillaise à Cadenazzo, au beau milieu des montagnes Suisses.

Ce titre, pourtant, sur le papier, était loin d’être gagné, c’était même, presque impensable. En effet quelques un des meilleurs pilotes mondiaux étaient présents, dans le top dix du classement mondia, commel les Anglais Declan Brook et Jack Clark, mais surtout le vainqueur de la Coupe du Monde 2018 le Croate Marin Rantes.

Samedi les qualifications se sont très bien déroulées, Anthony a bien roulé et il est classé deuxième derrière le talentueux James Jones (Royaume-Uni). On réalise les progrès réalisés récemment par le rider de l’équipe de France, et l’ensemble du staff se met à penser à ce moment-là que tout est possible, on ose à peine y croire.

 Le lendemain, c’est comme un remake de la dernière Coupe de France auquel il nous était permis d’assister,  avec un Anthony Jeanjean déterminé à tout donner. Il réalise des passages puissants et impeccables, et parvient à s’imposer devant le vainqueur de la Coupe du Monde 2018, incroyable !

Anthony vise plus que jamais les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, et ce week-end il a donné des gages qu’il possédait toutes les qualités pour espérer brille dans quelques mois au Japon, même si sa qualification pour les Jeux n’est pa encore acquise.

« Le niveau européen est très haut, a déclaré le leader de l’équipe de France après son titre continental ! Quand j’ai réalisé que c’était peut-être possible j’ai tout donné pour gagner ce 1er titre de champion d’Europe et ainsi marquer l’histoire de notre discipline, le BMX FreeStyle Park ».

Autre pilote de Passion BMX, Laury Perez, jeune rideure de 15ans seulement s’est elle aussi bien illustrée lors de cette épreuve. Elle termine 3ème des qualifications et 6ème de la Finale, certainement un peu « mangée » par la pression et l’enjeu. Pour l’entraineur de l’équipe de France, Patrick Guimez et le manager de l’équipe de France de Cyclisme Urbain au sein de la DTN de la FFC, Serge Froisart, la prestation de Laury apporte surtout la preuve que bien que très jeune, «  Laury possède les aptitudes pour rivaliser avec le top mondial élite femmes du BMX FreeStyle park ».

Pour ses deux riders en course pour la qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, l’été prochain, la prochaine épreuve qui se profile, sera la plus grosse de la saison, à savoir les Championnats du Monde de BMX FreeStyle Park, qui auront lieu en Chine.

 

Jean-Baptiste Peytavit (avec Hervé Bombrun)