Papendal - Sylvain André

Papendal – Sylvain André

Quel début de saison ! Sylvain André est l’un des hommes en forme de ce début d’année en BMX.

 

Vauclusien pur jus, Sylvain a en effet éblouissant ces derniers mois… du côté des USA. « Je suis resté là-bas trois mois, rappelle-t-il. De fin janvier à fin avril ». Son bilan : quatre week-ends de course, cinq finales sur huit compétitions disputées dont deux podiums, pas mal comme ratio, non ?

 

Un déclic pour lui cette belle entame de saison « made in USA » ?

« Oui et non, car j’étais déjà monté sur des podiums lors de grandes compétitions. Le parcours que j’ai réalisé aux USA, est bien, je le sais, sur les huit courses je fais deux finales, si j’avais pu en faire un ou deux supplémentaires, je ne me serais pas gêné. Après deux c’est toujours mieux que rien, non ? »

 

Le prolongement de cette entrée en matière top niveau a été prolongé à l’occasion de la première manche de Coupe du Monde Supercross de la saison, à Papendal. Avec ce sublime succès décroché par le pilote de l’Équipe de France lors de la 1ère manche de Coupe du Monde Supercross de la saison 2017.

« Là, c’est un déclic, car des finales en manches de Coupes du Monde Supercross, je n’en ai pas couru six milliards. Je monte sur un podium pour la première fois de ma carrière sur ce type d’épreuves au mois d’octobre dernier, après les Jeux, mais il n’y avait pas forcément tout le monde. Alors là m’imposer c’est forcément génial, peu importe que ce soit la première ou la dernière de l’année du reste. La configuration de la course est belle, elle aussi. Je n’étais pas forcément devant, et j’ai réussi à revenir sur mes adversaires, et « cocher » un hollandais chez lui, c’est bon. Le petit truc autour en prime c’est d’avoir été le premier français à remporter un tel succès, mais je sais très bien que Joris a gagné deux Championnats du Monde, deux Championnats US, je suis le 1er français peut-être à avoir gagné en Coupe du Monde, mais pour moi et nous, Joris en avait déjà gagnées. (NDLR : il l’a d’ailleurs prouvé le lendemain même). »

 

Jouer le général de la Coupe du Monde, est-ce désormais un objectif pour Sylvain André ?

« La manche en Argentine n’est pas au programme de l’équipe de France, mais si après Zolder je suis dans les clous pour faire quelque chose se serait bête de ne pas y aller, à voir donc à l’issue de Zolder. Et si alors moi ou un autre pilote du groupe France, nous pouvons faire quelque chose au classement général, pourquoi pas demander une petite rallonge au nouveau DTN afin de déplacer l’équipe de France de BMX en Amérique du Sud. »

 

Cette première victoire Française en Coupe du Monde Supercross de BMX a en tout cas eu de la portée. « J’ai aussi été félicité par le président de la FFC après ma victoire, rapporte Sylvain André. J’ai reçu un SMS signé Michel Callot après la course, je me suis dit « Ouh là là » ! Je suis allé taper son nom sur wikipedia, et j’ai vu que c’était lui. Et je lui ai répondu « merci Président ». C’était sympa, car je ne le connais pas, mais il m’a malgré tout envoyé ce message juste après ma course. J’ai apprécié… »

 

Hervé Bombrun