MX – Équipe de France – Championnats d’Europe – Glasgow

MX – Équipe de France – Championnats d’Europe – Glasgow

Manager de la filière BMX race au sein de la DTN de la FFC, Julien Sastre revient pour France Cyclisme sur les manches de qualifications des Europe BMX, à Glasgow, et la prestation de ses pilotes :


France Cyclisme : Comment se sont passé les qualifications pour l’Équipe de France, Julien ?

Julien Sastre : « Elles se sont parfaitement déroulé. Le « job » était de se qualifier pour les manches éliminatoires qui débutent demain, c’est fait pour tous les pilotes de l’équipe de France. C’est parfait. On avait un œil avec le staff plus attentif sur Sylvain André, forcément, car il a chuté hier lors des essais. Sa participation était incertaine jusqu’à ce matin, et, au final, Sylvain a voulu courir. Ils ont monté, le staff médical et lui, un protocole afin qu’il puisse arriver dans des conditions les « meilleurs possibles » compte tenu de son état présent ». Sylvain avec la force de caractère que nous lui connaissons, il a gagné ses manches. Le boulot maintenant c’est d’entamer le protocole de récupération pour demain, et voir à ce moment-là dans quel état il sera ».

 

FC : Il t’a impressionné ?

JS : « Forcément. Sylvain a un gros mental, moi ce qui m’impression surtout c’est que la bosse sur laquelle il a fait une erreur, est assez grosse, et lui, il y est retourné de suite. J’avoue qu’il est impressionnant, car moi je ne donnais pas cher de ses chances de rouler aujourd’hui. Maintenant cela lui désormais vingt-quatre heures de plus par rapport à la course de demain. La stratégie maintenant c’était de se dire « on assure les qualifications aujourd’hui, on voit si tu peux les faire. Si c’est le cas, tu y vas tranquille, et ainsi on te laisse ainsi une journée de plus de récupération par rapport à ta chute survenue lors des essais ».

 

FC : Le reste du groupe a répondu présent comme tu l’attendais ?

JS : « Ils sont là où les attendaient. C’est super. La course, je le dis sans prétention, c’est demain. S’ils n’étaient pas passés aujourd’hui, cela aurait été en raison d’un souci, d’une chute. Ce n’a pas été le cas. C’est plutôt logique qu’ils soient tous en course, et qualifiés pour demain ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo – Patrick Pichon