Magalie Pottier © FFC - Patrick Pichon

Magalie Pottier
© FFC – Patrick Pichon

La saison de BMX a repris avec l’indoor de Caën, et cette semaine aura lieu celui de Tours.

 

A l’issue de celui disputé en Normandie, la semaine dernière, les « dames » de l’Équipe de France, élites et juniors, ont été réunis au Centre National du Cyclisme, à Saint Quentin-en-Yvelines, pour un stage à 100% féminin.

 

« C’était la toute première fois qu’une telle initiative était prise. C’est bien, cela nous a permis de nous retrouver, indique Magalie Pottier. Le staff était composé aussi de Blandine Cottereau et Anne Rougié, et Julien Sastre, sélectionneur national, supervisait lui le bon déroulé de ce stage. L’ambiance a été superbe tout au long de la semaine, tout le monde a pu prendre ses repères. C’était top. »

 

Une semaine de travail de haut-niveau en plus sur la piste de BMX du Centre National du cyclisme de Saint Quentin-en-Yvelines, qui a été en partie refaite ces dernières semaines, justement pour accueillir les équipes de France, et les meilleurs pilotes de BMX en ces lieux… et leur permettre de progresser en vue des échéances internationales à venir, championnats du Monde et Jeux Olympiques.

 

« La nouvelle piste est superbe, s’enthousiasme Magalie Pottier. Elle est vraiment bien, c’est pour moi l’une des toutes meilleures au monde. On peut travailler beaucoup de choses dessus. Elle est à la fois technique, physique, avec beaucoup de bosses, et au format Olympique en plus. C’est vraiment un très bon outil de travail. La semaine dernière on a toutes bien travaillé, sereinement, avec application et dans la bonne humeur. J’espère maintenant que cette première, ce stage entièrement dédié aux dames en BMX va se répéter, car c’était intéressant, et surtout à refaire», poursuit l’ancienne championne du Monde 2012, qui s’est fixée cette année trois grands axes sportifs. « J’aimerais cette saison, dit cette pilote qui est désormais basée à Saint Quentin-en-Yvelines, revenir dans le top 8 mondial, être la meilleure française. Il y a trois gros événements que j’aimerais réussir : les championnats du Monde à Zolder, les pré olympiques à Rio et les Jeux Européens à Baku. Sur les autres épreuves, mon but sera aussi de performer. J’ai repris le rythme en 2014, cette année je veux performer et tout optimiser jusqu’aux Jeux de Rio en 2016. » Une envie qui passait pas cette première étape à SQY, à l’occasion de ce premier stage FFC « 100% » féminin en BMX.

 

Un rassemblement qui sonnait presque comme un point de départ.

 

 

Hervé Bombrun