Amidou Mir - Mours - 8e manche

Amidou Mir – Mours – 8e manche

Amidou Mir est encore en phase de reprise. Mais le Champion de France quoiqu’il en soit reste un compétiteur né. Il ne lâche jamais. Ce n’est pas dans sa nature, même s’il relève tout juste d’une opération au genou !

 

« J’ai fait des stages équipe de France à Papendal et Zolder, puis disputé les manches de Coupe du Monde sur ces deux circuits, et ici c’est ma troisième course de la saison ». Le pilote de Limonest a tout fait sauf de la figuration dans la Drôme, même si il doit encore travailler pour réduire le léger « handicap » que lui a infligé sa blessure.

 

« J’ai perdu de la masse musculaire sur ma jambe gauche suite à mon intervention au mois de mars. J’ai senti que cela me tirait le genou à Papendal et Zolde, ici aussi. Mais je vais continuer à avancer, m’entrainer, travailler et on dressera le bilan après le mondial de Rock Hill ».

 

Amidou Mir s’est donc mis en mode guerrier. « Je vais faire de la kiné tous les jours, après les entraînements, car mon but est d’arriver en forme au mondial, de redevenir le compétiteur que j’étais l’an passé. Je veux retrouver mon niveau passé. Mes prochains objectifs sont les Championnats de France et d’Europe à Bordeaux, le Mondial de Rock Hill et la manche de Coupe du Monde en Argentine ». Des épreuves qu’il va aborder le couteau entre les dents, sans jamais rien lâcher. La marque de fabrique Amidou Mir.

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo Hervé Bombrun