chtp-du-monde-DAUDET-JORIS4_1

Joris Daudet
crédit photo – FFC Patrick Pichon

La joie ! Mais contenue, Joris Daudet a en effet apprécié de retrouver le maillot de champion du Monde de BMX, son tout premier en tour chrono, mais sans en rajouter ! Ce maillot tant désiré par tous les cyclistes, le deuxième de sa collection « arc-en-ciel » vient se rajouter à celui remporté en 2011, à Copenhague en « race ». Joris Daudet a cette prestance du champion de celui qui est présent dans les grandes occasions. Quasiment toujours. Il l’a démontré cette année à maintes reprises. A Bakou lors des 1ers Jeux Européens, où il a offert à la France, et à la FFC, une superbe médaille d’or. Il récidivait quelques jours plus tard sur la piste de Massy à l’occasion des championnats de France. La série ne pouvait s’arrêter là, et donc, voilà que Zolder lui offre de nouveau l’or, un maillot de champion du Monde, et une Marseillaise en prime !

 

Cinquième du tour qualif de ce championnat du Monde de tour chrono élite hommes 2015, le sociétaire du Stade Bordelais BMX a su se sublimer pour la super finale. La marque des grands assurément. Ce qu’il est depuis ses débuts dans la discipline. « Je n’ai pas fait une super finale parfaite, j’ai commis quelques erreurs, expliquait-il en Anglais, mais j’ai été le plus vite sur cette piste. » C’est ce qui compte au final, non ? Un tracé en plus que son adversaire numéro un, le néerlandais Niek Kimmann peut faire les yeux quasiment fermés puisque la sélection batave visite la piste de Zolder une fois par semaine depuis un an. C’est presque un camp de base arrière pour eux, après Papendal !

 

Mais le fait de jouer de jouer à domicile n’a pas empêché Joris de sortir le grand jeu. « Joris, Joris tu es top ». Et c’est vrai, ce petit gamin, qui a harrangué le pilote français avant qu’il ne se rende en zone mixte, a raison, Joris est un top « pilote » ! « C’est bon d’être le plus rapide sur la piste aujourd’hui, mais seulement la moitié du travail a été accompli, lâchait le nouveau champion du Monde de time trial, comme disent les Britanniques. Je dois rester concentré sur les courses de demain. Ce serait tellement cool de faire le doublé sur ce championnat du Monde, mais pour cela il me reste encore un peu de boulot à faire demain, samedi. J’ai démontré que j’étais le plus vite en piste, à moi de faire la même chose avec des adversaires à mes côtés. Ma saison est idyllique ? Oui, mais il me reste encore la course demain. J’ai gagné des titres cette année, mais c’est aussi pour cela que je m’entraîne. J’ai toujours dit que c’était difficile d’arriver au sommet, mais que ce qui est encore dur c’est de s’y maintenir. Là, je montre que je suis toujours là. » Qui, vu la régularité affiché par Joris depuis son arrivée chez les Élite aurait pu en douter. Certainement pas ses concurrents, qui ont vu encore du grand «Daudet » sur la piste de Zolder.

 

Et peut-être que ce n’est que le début !

 

chpt-du-monde-PODIUM-H_1

crédit photo – FFC Patrick Pichon

 

Hervé Bombrun