Champion de France 2018 – Élite hommes – Romain Mahieu

Romain Mahieu a gagné les deux titres de Champion de France élite de BMX décerné à Sarzeau, après celui du tour chrono hier, le sociétaire de Lempdes Auvergne BMX s’est imposé lors de la race face à Arthur Pilar et Damien Godet.

 

France Cyclisme : Que représente cette victoire sur le Championnat de BMX race 2018 ?

Romain Mahieu : « C’est mon 1ervrai titre élite pour moi, hier j’ai remporté en guise d’amuse-bouche celui du tour chrono, mais là c’est celui de la course, et cela fait plaisir. »

 

FC : Une victoire qu possède un goût spécial ?

RM : « Je sors d’un mois compliqué avec une blessure vraiment handicapante, comme je l’ai dit hier, mais je n’ai jamais lâché, baissé les bras, et là c’est une belle revanche que de gagner les deux jours durant, de ramener les deux titres élite du tour chrono et de la course, d’autant qu’en France il y a de la densité chez les pilotes, et que les courses sont toujours d’un très gros niveau. Ce qui a été le cas ici, aujourd’hui, encore ».

 

FC : On sent une grande fierté par rapport à ce succès, ce maillot tricolore…

RM : « Je vais porter ce maillot toute l’année avec une manche bleu-blanc-rouge dessus. C’est comme être Champion du Monde, sauf que là c’est le drapeau de notre pays que je vais avoir sur mon maillot. Je vais être super fier de le porter et de défendre les couleurs de la France durant une partie de cette saison, et durant une partie de l’année 2019 ».

 

FC : Comment as-tu géré ta convalescence ?

RM : « C’était assez dur, mais une fois que j’ai encaissé le fait que je n’allais pas disputer les Championnats du Monde Baku, j’ai recommencé la rééducation tout doucement afin de pouvoir revenir au mieux en compétition »

 

FC : Et cette finale, ici…

RM : « Je n’ai pas échafaudé de plan spécial sur cette finale. J’étais super bien durant cette journée, et j’ai gardé exactement les mêmes réglages. Je n’ai rien changé, et cela a parfaitement fonctionné pour moi. Je connaissais bien cette piste de Sarzeau du reste puisque j’avais gagné une manche de Coupe de France, ici, dans le Morbihan, l’an passé. Celle du dimanche ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon