chpt-france-bmx-CALEYRON2_1

Quentin Caleyron
crédit photo – FFC Patrick Pichon

La déception était grande et forte.

 

Quentin Caleyron ne peut, et surtout ne veut pas camper le rôle du, « perdant magnifique ». Il aspire à trop d’ambitions pour cela. Et pourtant c’est encore cette position qui a collé au dossard lors de l’édition 2015 des championnats de France élite hommes de BMX, sur la piste surchauffée de Massy-Palaiseau.

 

Le Stéphanois avait le visage laminé après coup. « Je suis déçu, et c’est une évidence, indiquait-il à France Cyclisme. J’ai eu des soucis mécaniques et cela m’a saoulé, sans cela qui sait j’aurai pu être encore plus vite sur la première ligne. Je n’avais pas le braquet que je voulais avoir, et c’est dommage. C’est la deuxième année d’affilée que je termine deuxième des championnats de France de BMX, et j’espère comme tout compétiteur avant tout gagné.

 

 

chpt-france-bmx-Mickaël-VIOLAIN_1

Mickaël Violain
crédit photo – FFC Patrick Pichon

Il y a maintenant des points positifs, je suis en forme, et je le sais et c’est de bon augure pour les prochaines échéances à venir: championnat d’Europe et du Monde.

 

J’ai beaucoup progressé cet hiver depuis mon installation à SQY, au sein du « Pôle Olympique », entraîné par Mickaël Violain.

 

J’ai par exemple effectué de gros progrès notamment sur mes départs, et je pense qu’ici avec le braquet que je souhaitais avoir, j’aurai pu aller encore plus, même si ce ne sont que des suppositions ».

 

Hervé Bombrun