Penchée sur son guidon, Laëtitia Le Corguillé se refait sans nul doute le « film » de sa finale.

 

La médaillée d’argent des Jeux de Pékin, quatrième à Londres est revenue cette année au BMX dans le but d’un seul « graal » les Jeux Olympiques de Rio, à l’été prochain. Il n’empêche il y a des rendez-vous qui ont de l’importance pour elle, et ces championnats de France à Massy-Palaiseau, organisé de main de maître par la famille Peulot, père et fils, et toute leur équipe de bénévoles, en était un. « J’ai fait une mauvaise finale, je ne suis pas bien partie, et je n’ai pas accéléré ensuite, décryptait-elle pour France Cyclisme, et ensuite je fais une grosse erreur en deuxième ligne. Je n’ai pas fait une bonne finale en résumé ».

 

Lætitia qui a repris cet hiver son activité de sportive de haut-niveau ne sera pas aux championnats du Monde ni aux Championnats d’Europe. « J’ai pris l’option de reprendre mon activité de façon crescendo, expliquait Lætitia. J’ai fait un stage avec l’Équipe de France à Manchester il y a quelques semaines, et je suis tombé. J’ai eu des côtes de cassées, et cela m’a mis le doute. Je devais courir à Papendal, et j’en ai parlé avec Julien Sastre, sélectionneur de l’Équipe de France. Je ne me sentais pas de courir, et c’est là que nous avons pris la décision d’une reprise graduée de faire l’impasse cette année sur les championnats du Monde. Qu’il fallait que je prenne mon temps, car mon objectif principal cela reste les Jeux de Rio l’an prochain ».

 

Hervé Bombrun