chpt-france-bmx-PODIUM-HOM_1

crédit photo – FFC Patrick Pichon

Joris Daudet est passé par un trou de souris !

 

Il s’en est fallu en effet de peu que le vainqueur des 1ers Jeux Européens de Bakou ne se qualifie pas pour la finale des Championnats de France élites hommes 2015, disputé sur la piste de Massy-Palaiseau.

 

Retour en demi-finale !

 

Le champion de France 2014 est sûr de son potentiel surtout après sa victoire la veille lors du tour chrono « Mais, déclarait-il à France Cyclisme, je déclic au départ ! Je réussis néanmoins à m’en sortir ». Juste, juste en prenant la quatrième place de sa demi. L’accès à la finale lui est alors ouvert ! Ouf, où plutôt Joris sans rien lâcher s’est ouvert les portes de la finale. Là, pas question de se refaire des sueurs froides dans le dos.

 

La course parfaite est livrée par le pilote du Stade Bordelais qui renouvelle son bail d’un an avec le maillot tricolore. « Malgré ma mauvaise position sur la ligne, je parviens à prendre un bon départ.

 

Je prends la tête et je ne la lâche plus. Je suis resté concentré jusqu’à la ligne d’arrivée. Maintenant place aux Championnats du Monde, je vais essayer de ramener une médaille de Zolder. On verra bien ce qui se passera là-bas ».

 

Une médaille ou plus envisageable, vue la densité en terme de performances de la saison 2015 de Joris Daudet, avec pour belle œuvre cette médaille d’or ramenée la semaine passée d’Azerbaïdjan.

 

« Ces 1ers Jeux Européens étaient une belle expérience, une répétition comme je l’ai déjà dit en quelque sorte des Jeux Olympiques. Il y avait tout là-bas pour rappeler les Jeux, même si c’était au niveau continental, le village, l’ambiance. Et la vie de groupe au sein de l’Équipe de France était super sympa. C’est bien aussi de se replonger dans une telle atmosphère à un an de Rio, car on a tendance à oublier ce que peut-être les Jeux Olympiques. Là, on a été remis gentiment dans ce type d’ambiance. C’est bien. »

 

Mais avant de plonger vers les Jeux, Joris va se consacrer en deuxième partie de saison au championnat US de BMX, là « actuellement je suis premier, il me reste encore quelques courses à disputer, et mon but est d’essayer de remporter ce championnat. Cette année en plus, j’ai trouvé mon rythme aux USA. Je fais moins d’aller retour entre la France et les US, car j’ai vu l’an pass que les voyages cela grillait pas mal d’energie. Là, je fais des blocs en France ou aux USA. C’est mieux. » La courbe de ses (bons) est là pour le prouver…

 

 

Hervé Bombrun