Daudet-1« Quel Championnat du Monde exceptionnelle ! » C’est par ces mots que Julien Sastre, sélectionneur national du BMX, qualifie le Championnat du Monde 2016 de BMX qui s’est déroulé (cette nuit heure française) sur la piste de Medellin, en Colombie. Exceptionnel en effet est le terme à employer tant la qualité et les performances ont été au rendez-vous dans le camp tricolore.

 

Comme en 2011, « Joris Daudet a été sacré Champion du Monde, explique Julien Sastre. Jérémy Rencurel se classe 4e et Amidou Mir est 7e. Ces trois pilotes nous ont vraiment fait vibrer. Nous avons forcément une grosse pensée pour Sylvain André qui était en grande forme, mais qui n’a pas pu défendre ses chances sur ce mondial suite à sa chute survenue lors de l’épreuve du tour chronométré. Son épaule était trop douloureuse ». Le bilan performance tricolore ne s’arrête pas aux élite hommes.

 

« Manon Valentino termine au pied du podium, à la 4e place, rapporte le sélectionneur national du BMX. Elles se sont battues en demi-finale, Magalie Pottier et elle pour la qualif en finale. Mag termine 5e en ½, et est aux portes de la finale, donc. 

 

Chez les juniors hommes, Mathis Ragot-Richard qui a été sacré Champion du Monde du tour chrono, est médaille d’argent en race. Il symbolise l’avenir et possède un très beau potentiel. Thomas Jouve quant à lui voit échapper la qualification pour la finale d’une place. Il se classe lui 5e en demi. Il avait pourtant sa place dans la dernière course de ce mondial 2016 puisqu’il se fait « sauter » sur la dernière ligne droite alors que la finale lui tendait les bras. »

 

Newsletter#9---DTN-BMX SASTREHeureux, le sélectionneur Julien Sastre ? Cela va sans dire. « Le bilan présenté est plus que positif. Je suis très fier de cette équipe et de l’ensemble des pilotes qui ont fait preuve d’un engagement exemplaire. Merci également aux entraîneurs de chacun ainsi qu’aux différents staffs de l’Équipe de France qui se donnent à fond pour mettre nos athlètes dans les meilleures conditions le Jour « J ». Je n’oublie pas que le chemin vers Rio est encore long, nous avons encore beaucoup de travail devant nous et nous devons rester mobilisés en vue de cet objectif. N’oublions pas aussi qu’en 2012 l’Équipe de France avait connu un bilan exceptionnel lors des Mondiaux de Birmingham ».

 

Hervé Bombrun