Champion du Monde, Sylvain André a remporté le titre de Champion de France en coiffant sur la ligne Joris Daudet. Le niveau du BMX français est de plus en plus dense.

 

 

France Cyclisme : Sylvain, quelle finale ?

Sylvain André : Quelle finale, oui. J’ai pris un super départ, mais entre Jérémy et Joris, c’était super chaud, parce que ce sont des pilotes super costauds. C’était super chaud. Joris a été longtemps devant, mais je n’avais pas envie de mourir. J’ai pris l’inter dans le virage et je suis ressorti second, là je me suis dit : « vas-y essaye de suivre Joris, et reste dans son sillage ».

 

FC : Et il y a cette dernière ligne droite !

SA : Oui. Je ne sais pas si Joris n’a pas un peu accroché sur cette dernière ligne droite. J’ai poussé comme un aux Championnats du Monde l’an passé. Je me doutais un peu plus que j’avais gagné la course, je le pensais à 70% après avoir franchi la ligne d’arrivée. Mais je n’aurais pas mis pour autant mon PEL à parier sur mon succès.

 

FC : C’est un peu le remake de Baku l’an passé ?

SA : C’est cela, mais à un échelon national, cette fois-ci. Tous les gros catégories élite en France étaient présent aussi, tous les membres de l’équipe de France. Gagner ce titre c’est sympa, c’est un autre maillot à mettre dans le placard à la maison. Je gagne enfin ce titre national, après huit-neuf tentatives avortées.

 

FC : Les objectifs maintenant, Sylvain…

SA : Les Championnats d’Europe et du Monde, et dans l’absolu cette dernière compétition. Ce maillot que j’ai porté ici sur ce Championnat de France élite hommes est le plus convoité, le plus prestigieux. Quand on va à l’entraînement avec tous les jours, on se dit « je ferais bien une deuxième année, avec… » Je suis là, demain, je rentre en voiture avec notre fille Louise, et ma compagne, Eva Ailloud. Je fais étape par étape, comme je l’ai fait ici lors de ce Championnat de France, avec une grosse chute d’ailleurs survenue lors des essais, hier, et qui m’a bien abîmé tout le corps (Il relève son maillot et montre des dermabrasions sur une partie de son ventre et de son dos ) ».