Manon Valentino a repris sa saison 2017 plus tard que les autres concurrentes, que les autres membres de l’équipe de France. « A Mours, je disputais ma quatrième manche de Coupe de France de l’année. C’était ma cinquième course depuis ma reprise. J’avais besoin d’un break après les Jeux de Rio. J’ai déménagé, je suis revenue dans le Sud. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour m’entraîner, car je prépare actuellement un diplôme pour ma reconversion. » Un changement de vie qui a entraîné un changement d’emploi du temps évidemment. « Je finissais tard le soir, car je vais étudier sur Aix-en-Provence, là cela va un peu mieux. Mon premier objectif se sera le Championnat de France, à Bordeaux, et les Europe et les Monde si Julien Sastre m’accorde sa confiance pour ces deux compétitions. Je n’ai pas encore prouvé grand-chose cette année du fait de la nouvelle orientation que j’ai prise. « Ma dernière grande course c’était les Jeux Olympiques de Rio, la finale. J’ai vraiment repris la semaine avant Mours, avec des entraînements plus durs ». Des séances qu’elle va logiquement intensifier dans les semaines à venir, et notamment en vue des Championnats de France à Bordeaux, sur la place des Quinconces, compétition organisée par son club, le Stade Bordelais ASPTT BMX.

 

 

Hervé Bombrun