Michaël D’Almeida

Michaël D’Almeida

Le sprinter de l’équipe de France évoque avec des mots forts son attachement à « l’Armée des Champions »

 

Incorporé au sein de « l’armée de Champions » – contingent 10-2010-  Michaël D’Almeida, double médaillé aux Jeux Olympiques en vitesse par équipes, apprécie au quotidien son statut de « militaire sportif de haut-niveau » depuis presque neuf ans. « Ce contrat m’apporte beaucoup de choses, dit-il : déjà un revenu, mais aussi une protection sociale, sans compter un soutien fort tant sur le plan humain que de l’échange ».

 

Ayant rencontré de nombreux gradés de l’armée française lors de diverses cérémonies militaires auxquelles il a participé, Michaël D’Almeida aime ces moments d’échange, le contact qu’il peut nourrir avec les sous-officiers et les officiers du Ministère de la Défense. « Hervé Piccirillo, le haut-commissaire au Sport, est très proche de nous. Il l’a toujours été à mon égard durant les bons moments de ma carrière, mais aussi pendant ceux un plus compliqués que j’ai pu traverser. Je lui voue une grande admiration. J’ai envers lui une forte sympathie ».

 

« Pro-actif » sur les réseaux sociaux afin de valoriser l’armée et son Armée de Champion, l’ancien Champion du Monde de vitesse par équipes 2015 sacré sur le vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, justifie son engagement sur la « toile » par des mots forts. « C’est une vraie fierté pour moi d’appartenir à cette institution. Pourquoi pas d’ailleurs envisager à la fin de ma carrière de sportif, d’intégrer définitivement l’armée. J’aime en effet cette institution, son côté carré, ordonné, l’uniforme que l’on porte. Je suis fier d’appartenir à l’Armée des Champions, d’être membre de cette unité en qualité de sportif de haut-niveau à l’Armée Française, ce qui me permet représenter mon pays dans deux domaines différents : le Sport et la Défense. Je suis vraiment ouvert à une carrière militaire. Il faut voir quelles sortes d’évolutions en interne l’armée peut me proposer. Je réfléchis en tout cas à ma reconversion professionnelle au sein du Ministère de la Défense après ma carrière. Hervé Piccirillo commissaire aux Sports de l’Armée, connaît du reste parfaitement mes intentions à ce sujet ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon