24H-VELO-FR-PODIUM

 

Les 23 et 24 août derniers, 2019 coureurs se sont élancés sur le circuit Bugatti lors de la 6e édition des 24 Heures Vélo au Mans. Après l’habituelle « Matinale » qui a rassemblé plus de 1300 personnes venues en famille, 462 équipes de 14 nationalités ont pris le départ « Type Le Mans », donné par un invité d’exception, Sylvain Chavanel : « J’ai accepté l’invitation pour donner le départ, car je trouve cette course vraiment géniale. D’ailleurs, je remercie les organisateurs de m’avoir sollicité. Pour moi, c’est important de voir autre chose. » confiait le coureur Français du Team IAM Cycling.

 

En tête du classement, l’équipe Payname, composée de Michaël Mazin (GSC Blagnac Vélo Sport 31) et de trois coureurs du Sablé Sarthe Cyclisme, Max Massat, Julien Pétilleau et Tristan Chaboche, s’est imposée après un beau mano à mano avec une dizaine d’équipes. Elle améliore au passage le record de l’épreuve : 1 004 km parcourus contre 975 km en 2011 par le Team Vulco, soit 7 tours de plus.

 

L’écart s’est fait au petit matin, lorsque Max Massat est sorti du groupe de tête, piégeant ainsi les tenants du titre du Team Mondovélo

« Plouhinec » qui termine au pied du podium. Didier Plouze, directeur sportif de Mondovélo commente : « Pour faire simple, rien ne voulait nous sourire, ce n’était pas notre année, […] nous sommes un peu déçus mais quand je vois les anciens pros qui me disent qu’ils veulent revenir l’année prochaine, ça donne envie ». Le Team L’essor-Fitnext-Mulbar-DMTEX (Fabrice Joudioux, Vincent Girardin, Mikael Craz, Sébastien Serriere, Peter Brouzes, Serge Giorgalla) et le Team Kyriad (Cyrille Masson, Nicolas Rousseau, Kévin Porcher, Aurélien Dhéruelle) se sont départagés au sprint et terminent respectivement 2e et 3e du classement général.

 

Le Team Exploit Assos dirigé par Daniele Nardello, ancien vainqueur d’une étape du Tour de France en 1998 sous les couleurs de MAPEI, aura également été l’un des animateurs de cette édition et se classe 6e. La formation, emmenée par l’ancien pro Luca Zanasca, aura dominé les premières heures de course, allant jusqu’à prendre un tour à ses poursuivants avant de recevoir un tour de pénalité suite à plusieurs excès de vitesse dans les stands. Une première participation remarquée pour cette équipe qui avait déjà remporté les 24 heures vélo au Nürburgring et qui était venue pour « prendre de l’expérience et gagner » témoigne leur directeur sportif.

 

Sébastien Bertholet, vainqueur en Solo Homme en 2009, réitère une grosse performance avec 920 km parcourus en 220 tours et 74e au scratch. Chez les femmes, et après un douloureux claquage en 2013, Sandrine Ferrant s’impose avec 757 km parcourus en 181 tours. Elle termine 279e du classement général. La première formation 100 % féminine des DGPN-SICOP (Direction générale de la police nationale) se classe 252e au scratch avec 783 km en 187 tours. Il s’agit du premier podium pour Christelle Gauzet, Patricia Lossouarn (vice-championne de France de semi-marathon en 2010), Anne Kitzerow, Harmonie Courcier, Flore Martinuzzi et Madeleine Dibandi. Un beau résultat pour cette équipe de marathoniennes qui a découvert le vélo récemment.

 

Le ministre et porte parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a également respecté la promesse faite au Team LM Iron Cycling et a fait le déplacement pour courir dans la matinée du dimanche. À voir les sourires sur les visages des participants au terme d’un week-end ensoleillé, le rendez-vous semble pris pour 2015. Les inscriptions seront ouvertes dès le moins de novembre.