Steven Henry

Steven Henry

Le Tour de Normandie a été mi-figue mi-raisin à l’occasion de sa première étape, pour l’équipe de France « piste » dirigée par Steven Henry.

 

« Il y a eu pas mal de coups de bordures durant les quatre-vingt premiers kilomètres, explique l’entraîneur national de l’endurance à la FFC. Nous avons eu en prime la malchance que Corentin Ermenault crève à ce moment-là, le pire de la course sans aucun doute. Il se retrouve de fait dans le 2e groupe, et Benjamin Thomas a été gêné par une chute à cet instant aussi, avec Romain Bacon. On a en trois qui arrivent dans le 2e groupe, et c’est dommage car ils n’ont pas été éliminés à la pédale ».

 

Louis Pijourlet, Morgan et Florian Maître ont quant à eux réussi à faire la course devant. « Dans l’avant-dernier montée, derrière les deux hommes de tête, Florian bascule avec le 1er groupe de contre, et va faire 2e. Louis et Morgan sont eux dans un groupe, mais ils ne sont pas trop là. Physiquement les gars sont présents ». Maintenant la stratégie se fera à plusieurs niveaux. « Cela va laisser des opportunités à Corentin, et Benjamin d’aller chercher les victoires d’étapes, et on va essayer de protéger Florian qui est bien placé au général d’autant qu’il y avait quelques écarts déjà à l’arrivée ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon