Ému, David Lappartient l’a été à de nombreuses reprises lors de sa dernière allocution en qualité de Président de la Fédération Française de Cyclisme.

 

« Je quitte mon poste de Président, mais pas la FFC, a-t-il dit. J’ai longuement réfléchi mon choix. Je vais continuer mon action à l’égard du cyclisme, notamment sur le plan international, et de l’UEC puisque j’ai été réélu à la tête de la présidence de l’Union Européenne de Cyclisme, la semaine dernière. J’ai de grandes fiertés, la place de numéro 1 de la France dans toutes les disciplines. La croissance de la FFC en termes de licenciés en est une autre, tout comme la sortie de terre du Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines et l’émergence de deux autres en France, alors que trois projets sont encore en gestation ».

 

 

 

 

L’autre grand axe du discours de David Lappartient a été les Jeux de Paris 2024. « Je suis confiant en ce projet, les français le soutiennent. Le Vélodrome National et la Stadium de BMX peuvent accueillir les Jeux de Paris 2024. Paris 2024 peut gagner, et doit gagner. »