Clément Venturini

Clément Venturini

Qui se souvient, mis à part Clément Venturini ?

Sa découverte du parcours de Lanarvily avait été « cuisante » pour le coureur de la Cofidis, en 2011, avec une 18e place lors des Championnats de France juniors. « Mais j’avais ensuite gagné la manche de Coupe du Monde Pont-Château, et quelques temps après j’avais été sacré Champion du Monde à Saint-Wendel. Mais un parcours sur lequel on a de mauvais souvenirs c’est toujours un peu difficile de revenir. » Surtout lorsque l’on a fini les deux années précédentes sur la 2e marche du podium des France, en élite cette fois. Il y a forcément un brin d’appréhension.

 

Arrivé en plus avec la « pancarte » de favori dans le Finistère, le Lyonnais n’a pas failli. « Je n’en suis qu’à ma deuxième année chez les élite, il ne faut pas l’oublier, soulignait-il, mais ce maillot, oui, je voulais aller le chercher. Un Championnat de France est une course qui ne ressemble à aucune autre, et Arnold était très fort. Moi je faisais le forcing sur les secteurs techniques, mais il ne lâchait pas. J’ai donc pris l’option sur le final de jouer toutes mes chances au sprint, et de miser sur cette carte à fond. Coûte que coûte. Je sais que j’ai fait passer des sueurs froides dans le dos de mes proches, de ma famille, mais c’est comme cela, la course était très tactique. Je suis fier maintenant d’avoir ce maillot tricolore sur le dos. C’est moi qui vais le porter toute l’année, mais il est pour l’ensemble de l’équipe Cofidis qui me suit à 100% dans mon projet cyclo-cross ».

 

Un projet qui passe maintenant par le Championnat du Monde au Luxembourg. « Je sais que le maillot de Champion du Monde c’est quasi impossible. Il faut savoir être ambitieux mais pas prétentieux,  soutenait le Lyonnais, Van Aert et Van Der Poël ont de fortes chances de se battre pour les deux premières places, mais derrière il a peut-être moyen de jouer la médaille de bronze. Je l’ai vu à Pont-Château en finissant quatrième des Championnats d’Europe Élite 2016. » Un autre rendez-vous est pris, donc…

 

Hervé Bombrun

Photos FFC – Patrick Pichon – VOIR TOUTES LES PHOTOS

 

 

RÉSULTATS COMPLETS